Le bateau approchait du port et arriva enfin près du quai
Un joli matelot choupinou se chargea d'arrimer le bateau à sa bitte d'amarrage
Il jeta un regard autour de lui, saisit un bâton de bois dur qui traînait là sur le sol de la rue du quai
Il joua un instant avec, puis le jeta négligemment dans le caniveau
Il avisa un journal, le ramassa aussi et le feuilleta rapidement
Rien d'important, jugea-t-il, que des statistiques démographiques selon l'âge et le sexe,
Il remonta la rue, puis avisa le bar où je prenais une bonne bière, vers lequel il se dirigea d'un pas décidé
Il entra dans le bar et commanda une bière aussi, puis vint s'asseoir, un peu lascivement, à la table voisine de la mienne
Un pilier du bar, passablement éméché, lui dit dans un langage peu évolué
"J'parie qu't'auras pas les couilles de me battre au bras de fer", "Oh que si répondit le matelot!"
La partie s'engagea et tourna comme je m'y attendait à la défaveur du poivrot qui, dépité
Retourna au bar se finir en matière d'alcoolisation avancée. Il ne m'inspirait aucune pitié
Cet incident m'avait permis d'admirer les beaux muscles bien dessinés du matelot
Avec qui j'échangeai un regard insistant avant qu'il ne se lève et ne quitte le bar
Je me levai peu après lui et tentai de le suivre dans la rue, juste à temps pour le voir larguer les amarres