Écrites il y a un peu plus de trois ans, quelques strophes...

Par delà les rives du sommeil,
Ton amitié est bien mon réveil.
Tu étais, il y a bien vingt ans,
L'ami de mon coeur d'adolescent.

Mais à l'aube de mon âge adulte,
Rapide comme une catapulte,
Tu es parti. Cette triste route
Ne saura pas dissiper mes doutes.

J'eus pu me résigner. "C'est la vie"
Me disait cette professeure.
Je n'ai su devenir si aigri,
C'est ce qui fait mon petit bonheur.

Vingt ans que tu partis, mon ami,
Sans que j'aie pu avant te revoir...
En vingt ans, oui, bien d'autres amis
Ont su me redonner de l'espoir.

Mais tu resteras toujours celui
Qui aimait mes regards insistants.
Combien de temps durera ma vie
Avant que je te retrouve vraiment?


(Copyleft 19.03.2004 Mianux - Reproduction autorisée pour une utilisation non commerciale à condition de citer la source)