Depuis le temps que je me disais il faudrait que j'y aille au moins une fois, eh bien c'est fait! Je suis allé à une soirée de Paris Carnet qui permet à des blogueurs de se retrouver sur Paris. Je passe sur mes hésitations des jours précédents (j'y vais ou j'y vais pas? comment je serais accueilli? Je ne connais que ces blogueurs que par leur blog, comment ça va être en vrai?) accentuées par mon caractère solitaire qui ne facilite pas les choses!
J'arrive donc au lieu de rendez-vous, je prends un demi au bar puis je m'avance un peu intimidé vers le fond de la salle où je vois un groupe. Sont-ce eux? Je regarde un peu hésitant puis l'un d'eux au sourire charmeur me fait signe. La glace est brisée, je m'avance, je prends une chaise et en se serrant un peu je prends place autour d'une table ronde au centre de la pièce. En fait c'était une place stratégique qui m'a permis de parler à une petite dizaine de personnes très agréables avec qui je n'ai pas vu passer le temps (ni les bières!). Qu'on me pardonne si je n'ai pu voir tout le monde, il y en avait beaucoup pour moi pour une première soirée ParisCarnet. J'ai pu mettre quelques noms sur des têtes très sympathiques ;-) Je me rappelle de Pouxi (lautremoi), de Kozlika, de Gaby, de Labosonic ou Mel'O'Dye notamment. J'ai aussi en-tête d'autres visages de ma table à qui je n'ai pas pensé, ou pas eu l'occasion, de demander le nom de leur blog, désolé, mais je les reconnaitrai au prochain Paris Carnet, sûrement. Aux tables voisines je me rappelle avoir vu Le Capitaine, XIII aussi, ainsi que d'autres que j'apprendrai peut-être à connaitre aux prochains rendez-vous.
En somme une soirée agréable, direct le grand bain de foule pour un solitaire comme moi, avec un peu le regret de n'avoir pas trop bougé et donc pas découvert plus de monde, mais les conversations à ma table étaient passionnantes! Dans le métro de retour, l'impression aussi que la blogosphère est un peu une planète autour de laquelle je suis encore en orbite, et sur laquelle je n'ai pas encore vraiment atterri, mais bon c'est une impression bizarre de fin de soirée à laquelle il faut accorder peu de crédit. Naturellement, la première fois dans un groupe, on constate des affinités qui regroupent des sous-groupes, des gens qui se connaissent déjà mais qui semblaient quand même ouverts, et c'est ce qui m'a plu. J'ai eu vraiment le sentiment d'être bien à cette soirée et cela compte beaucoup: cela donne l'envie d'y retourner autant que possible.