Je reviens d'aller voir le film "Ping-Pong".



Effectivement, dans ce film (réalisé par un réalisateur allemand, Matthias Luthardt), des acteurs jouent au ping-pong, mais ce n'est pas là le thème principal du film.
Après le suicide de son père, un jeune homme (Paul) vient passer ses vacances dans la famille de son oncle, homme d'affaires toujours absent. On assiste ensuite dans cette famille un peu barjo à un jeu subtil de relations un peu troubles entre le fils alcoolique et qui concourt pour une audition de piano classique, la mère, une femme mûre un peu space aussi, qui adule son chien (un beau et grand chien noir nommé Schuman) et Paul, qui essaie de se rendre utile en faisant des travaux de carrelage de la piscine inachevée et qui tombe amoureux d'un amour impossible pour la femme de son oncle. Le film est un peu bizarre, et risque d'échouer pour sa diffusion télé sur Arte un soir de faible audience, mais il est cependant remarquablement bien réalisé. Je n'ai pas vraiment accroché à l'histoire racontée par le film, mais je ne me suis pas trop ennuyé quand même.

  • Sur mon baladeur:

Che confusione, sarà perche ti amo
è un emozione, che cresce piano piano
stringimi forte e stammi più vicino
se ci sto bene sarà perche ti amo
io canto al ritmo del dolce tuo respiro
è primavera, sarà perche ti amo

(Extrait de Sarà perche ti amo de Ricchi E Poveri)