Après la lecture du passionnant billet de Maître Eolas, je décide, en tant que consommateur avisé:
- de ne plus acheter de contenus numériques non interopérables via mon ordinateur ou mon téléphone mobile. Si c'est pour les perdre au prochain changement de mobile ou d'ordinateur, à quoi bon les acheter tout court?
- bien sûr, de ne pas télécharger illégalement via les réseaux d'échanges de fichiers qui, c'est bien connu, ne font qu'à mettre des vilains virus dans mon ordinateur...
- de conserver précieusement mes disques vinyles et la platine qui les lit (je vais même en acheter une de secours au cas ou celle que j'ai me lâcherait)
- de bien appliquer la méthode suivante sur les CD ou DVD que j'achèterais (noter le conditionnel) : si le moindre avertissement concernant la compatibilité du support avec certains appareils est présente, je n'achète pas, sinon, je me pose sept fois la question "est-ce que j'ai vraiment envie de cet album ou de ce film", puis sept fois la question "est-ce que j'ai vraiment besoin d'acheter cet album ou ce film", et si j'ai répondu quatorze fois "oui" sans hésiter, alors j'achète, mais pas plus d'un album ou DVD par achat, je me donne un délai de réflexion supplémentaire pour les autres albums ou DVD de ma liste, que j'aurais déjà réduite à son strict minimum par moult réflexions sur l'envie réelle et le besoin réel de chaque album ou DVD. Lors de mon passage suivant au magasin (ou devant le site internet de vente à distance) je revérifie à nouveau mes conditions d'achat... ;-)
Je sens que je vais faire des économies, moi, c'est mon banquier qui va être content de voir le solde moyen de mon compte augmenter légèrement chaque mois...