Aujourd'hui, fidèle à ma nouvelle habitude de faire de l'exercice en sortant du boulot, je me suis arrêté, sur le chemin du retour vers mes pénates, dans un bar du Marais... Histoire, en buvant un verre, de faire une pause et de mater quelques choupinous en vrai... Oh j'entends déjà les commentaires de ceux qui me diront que je n'ai plus aucune chance, que je ne suis plus "coté à l'argus" dans les canons de la beauté gay... Mais qu'est-ce que j'en ai à foutre! C'est mieux que si j'étais rentré tristement directement chez moi, non? Alors!
J'ai même eu droit à quelques regards un peu appuyés d'un mec pas mal du tout, mais bon, je n'allais quand même pas lui sauter dessus et, mon verre étant fini, il falllait que je m'éclipse... et il ne m'a pas retenu. Ce sera certainement pour une prochaine fois... je ne suis pas pressé.
En sortant du bar, je me suis acheté à un magasin de presse-librairie voisin le nouveau "TÊTU" et un livre : "Gay Vinci Code", qui parodie le "Da Vinci Code". J'en parlerai peut-être quand je l'aurai lu, en bien ou en mal je ne sais encore...

Ah j'oubliais, l'humeur du jour:

Y'en a un qui m'a dit: " Salut !
Te revoir, on n'y comptait plus"
Y'en a un qui m'a demandé
Des nouvelles de ma santé
Lors, j'ai vu qu'il restait encor
Du monde et du beau mond' sur terre
Et j'ai pleuré, le cul par terre
Toutes les larmes de mon corps

(Georges Brassens)